06 22 18 41 81 fred.malinge@gmx.fr
Sélectionner une page

Celui-ci a bien entendu fortement évolué avec le très fort développement des réseaux sociaux, de l’algorithme de Google, mais aussi des modes de consommation, qui nécessitent maintenant une autre vision et d’autres actions à mettre en place.

L’ensemble s’est un peu simplifié : aujourd’hui en vous focalisant sur l’internaute pour identifier la meilleure façon de le convertir, c’est-à-dire en vous concentrant principalement sur l’augmentation de votre taux de conversion, vous pouvez mettre en place une réelle stratégie webmarketing. L’époque des trucs et astuces de référenceur de l’ancien temps (comme les seules et uniques stratégies de Linking complètement inefficaces aujourd’hui) est révolue !

le changement pour les entreprises, c’est maintenant… ou jamais !

Dans son évolution, le webmarketing s’est rapproché du marketing et éloigné de l’informatique.

Pour faire simple : il y a deux ans en webmarketing, nous parlions exclusivement de référencement. Depuis, nous avons assisté à la formalisation de l’Inbound Marketing (ou marketing entrant qui consiste à faire venir le client plutôt que d’aller le chercher). La nécessité est donc aujourd’hui de comprendre les besoins de l’internaute, de les traduire en contenus divers et variés, d’analyser vos données, d’optimiser votre fidélisation. Plus besoin d’être un expert informatique pour réussir, mais il est nécessaire d’avoir des bases en marketing et de maîtriser le webmarketing.

Être e-marketeur c’est à la fois être un spécialiste de la création de contenu et de l’analyse de données, c’est-à-dire un grand écart entre la maîtrise de la sémantique et des statistiques !

Au sein des entreprises, le (web)marketing retrouve son rôle de générateur de revenus. Les marketeurs deviennent des Inbound Marketeurs mettant en place des stratégies et outils technologiques de plus en plus pertinents  afin de générer un plus grand nombre de Leads (contacts commerciaux) et de ventes directes.

On assiste ainsi à la plus grande personnalisation des sites des contenus dynamiques intelligents. Par exemple, sur Google, les recherches sont aujourd’hui très personnalisées (et avec Google Now ou Ok Google, bientôt les résultats arriveront même avant nos recherches). Sur Amazon, quand vous êtes acheteur et connecté, il n’est plus nécessaire de chercher puisque Amazon vous propose directement les produits qui vous intéressent sans se tromper.

Pour le grand public, le marketing c’est de la publicité, et la publicité pour beaucoup c’est du « bla-bla » pour faire acheter.

En webmarketing, cela est nettement plus discret, les sites de marques et les sites e-commerce s’humanisent et se rapprochent du consommateur, grâce aux réseaux sociaux, au tchat, ils peuvent ainsi créer le dialogue, former, informer, conseiller…  Cela reste bien entendu une forme de communication pour vendre mais en replaçant l’internaute au cœur du processus.

Les technologies mobiles avancent elles aussi à grande vitesse (pour ne pas dire exponentiellement). Elles doivent aujourd’hui être considérées comme un outil efficace de conversion. Les possibilités de géolocalisation permettent notamment de relier le site et le magasin (Web to store).

Il est donc nécessaire aujourd’hui pour les entreprises de se professionnaliser et d’investir fortement en compétences digitales car si l’ère de l’Homme Connecté est bel et bien en marche…
le changement pour les entreprises, c’est maintenant… ou jamais !